Recherche

Type de documents


Page : 1 / 14

Fonds "Fêtes patronales de l'Ain"

enquêteur :Renaud, Gilbert
Sivignon, Josette
Bruno, Agnès


Enquêtes réalisées entre 1986 et 1988 par la Conservation départementale des Musées de l'Ain, sur les fêtes patronales de la Saint-Antoine, Saint-Blaise et Sainte-Agathe, dans plusieurs communes du département. Les 3 heures d'enregistrements sonores sont extraites des rushs d'un film réalisé par Gilbert Renaud, avec l'appui d'Agnès Bruno et Josette Sivignon. Ces entretiens donnent à entendre la réalité de telles fêtes de village à la fin des années 1980, entre sacré et profane. Ils dressent également un portrait des sociabilités de l'époque, des relations entre hommes et femmes et entre générations.

Fonds Famille Bérard

interprète :Bérard, Pierre Adolphe
Bérard, Famille
 ; personne ressource : enquêteur :Hautson, Thierry
Vargoz, Robin
Compagnie du Rigodon


La Famille Bérard, originaire de Valbonnais (sud-Isère) a conservé des enregistrements familiaux exceptionnels datant de 1952 et 1961. En 1952, ce sont des disques 78 tours, Pyral, qui ont été gravés pour conserver la musique du grand-père, Pierre-Adolphe Bérard, dit « Patacol », violoneux né en 1874. Au regard de la rareté des collectages sonores de joueurs de violon de cette zone géographique et de la personnalité de ce musicien, ces documents sont d'une grande richesse. En 1961, c'est sur une bande magnétique qu'est enregistrée une fête de famille où des membres de tous âges vont s'exprimer : comptine, poème, chanson... et le grand père Adolphe au violon. Ces archives sonores nous plongent dans une histoire longue grâce au large répertoire mémorisé et interprété par les membres de cette famille, un répertoire de chansons populaire allant de la chanson traditionnelle au répertoire de la première moitié du XXe siècle.

Mémoire vivante. Dires et savoirs populaires

informateur :Bereyziat, Alexandre
Velon, Marcel
Clermidy, Marthe
Mignot, Paul
Mignot, Octavie
Bereyziat, Amélie
Saint-Sulpice, Philomène
Filliot, Clovis
Dubois, Frédéric
André, Georges
Paris, Joanny
Chauffaud, Alphonsine
Morel, Marius
Mercier, Jean-Baptiste
Bouilloux, Emile
Clerc, Henri
Blanc, Joseph
Sallet, Léontine
Calan, Adèle
Perret, Marcel
Rongier, ...
Debourg, Amélina
Duvernay, Claudius
Vaucher, Célestin
Fargeot, Paul
Meune, Alphonsine
Gévaudan, Hélène
Breysse, ....
Pizot, ...
Bonhomme, Marie
Joffre, ....
Rousset, André
Vincent, Albine
Vincent, Marius
Bastide, ...
Daval, Antoine
Viallard, Claude
Surieux, Jean-Pierre
Mure, Joseph
Gachet, Claudius
Gachet, Fanny
Fournier, Joséphine
Moutin, Benoîte
Moutin, Joannes
Jean, ....
Matthieu, ....
Piot, ....
Martin, ....
Bertrand, ....
Brochier, ....
Chevillon, ....
Brochier, ....
Paran, ....
Nayrand, ....
Blanc, ....
Josserand, Louis
Viola, André
Van Merisse, André
Van Merisse, ....
Vannier, ....
Rivoire, Gabrielle
Rivoire, ....
Berliet, André
Ferrand, Georges
Ferrand, ....
Gouttenoire, Jean-louis
Galtier, Anne-Marie
Sambat, Denise
Orset, Léon
Barbier, Blanche
Duguy, Yvonne
Roche du Plan, Lisa
Roche du Plan, Raymonde
 ; enquêteur :Mignot, Jean-Paul
Mignot, Annie
Favier, Serge
Favier, ....
Guillot, Agnès
Perdriel, Marie-Thérèse
Barou, Lucien
Palmier, Daniel
Huet, ....
Vurpas, Martin
Bessat, Hubert


Fonds d’ethnotextes donné en 1982 par le Centre National de la Recherche Scientifique à la bibliothèque municipale de Lyon, à l’occasion d’une exposition, « Mémoire vivante. Dires et savoirs populaires ». Fonds constitué lors de la grande vague d’enquêtes réalisées dans les années 70. En 1976, l’Établissement Public Régional de la région Rhône-Alpes et le CNRS décident de mettre en commun leurs compétences et leurs moyens pour favoriser la recherche en termes de « conservation du patrimoine régional et d’observation du changement social et culturel ». Une équipe de chercheurs se met en place à l’automne 1977, sous la responsabilité de Gaston Tuaillon, professeur à l’Université des Langues et Lettres de Grenoble et de Jean Claude Bouvier, responsable de l’ATP (Ateliers Thématiques Populaires) Rhône-Alpes « Archives vivantes et constitution d’ethnotextes ». Des équipes de Lyon, de Saint-Etienne, du Forez, de Grenoble, de la Drôme ou encore de l’Ardèche, ont enquêté sur le terrain.

Fonds Patrice Lejeune

collecteur :Lejeune, Patrice  ; collecteur :Oller, Christian

Ce fonds d'archives sonores d'une vingtaine d'heures est composée d'enquêtes effectuées par Patrice Lejeune, agronome, musicien et collecteur, dans les années 1970 dans la Drôme, l'Ardèche et la Haute-Loire. Principalement composée de répertoire chansonnier, on trouve également quelques collectes d'instrumentistes (accordéonistes et harmonicistes), de monologues et de paroles. Certaines des collectes réalisées à l'ouest du Rhône ont été réalisées avec le musicien-collecteur Christian Oller. Suite au décès de Patrice Lejeune en 2016, son épouse à confié ses bandes magnétiques au CMTRA pour numérisation et documentation.

Fonds André Julliard

enquêteur :Julliard, André

Enquêtes réalisées entre 1979 et 1981 par l'ethnologue André Julliard auprès d'habitants du Bugey, dans l'Ain. Cette dizaine d'heures d'enregistrement, en français et francoprovençal, renseigne sur l'environnement des informateurs, leurs savoir-faire et surtout sur ce qu’André Julliard appelle le monde « non-visible » de ce territoire : légendes, contes, récits fantastiques, don de guérison...

Fonds "Confréries Alimentaires dans l'Ain"


Enquêtes réalisées auprès de membres de confréries gourmandes de l'Ain par l'ethnologue Isabelle Chavanon entre novembre 1991 et janvier 1992, pour les Musées départementaux de l'Ain. Ce corpus d'une vingtaine d'heures laisse entrevoir un tissu associatif singulier, souvent assez conservateur, composé de notables locaux attachés au patrimoine et à l’identité régionale, à ce que les acteurs nomment volontiers le « terroir ». Ces enquêtes disent également des choses importantes sur la construction des identités régionales, avec la gastronomie comme marqueur identitaire fort. Enfin, l’on peut également lire en filigrane une certaine manière de faire de l’ethnologie dans les musées, à l’aube des années 1990. Le fonds est conservé à la direction des Musées de l'Ain, qui a produit un dossier documentaire sur ce sujet, consultable sur rdv dans son centre de ressources. Pour tout renseignement, contacter Jasmine Covelli, responsable du département scientifique des musées de l'Ain.