Recherche


Fonds régions


Page : 1 / 17
archives sonores
Le vin dit à la rivière
Cette chanson répond à la précédente dans l'ordre de l'enquête. Marie Souillet propose souvent une version alternative au répertoire de Virginie Granouillet, sa talentueuse voisine. On reconnaît la chanson sans problème, malgré des différences parfois marquées à la fois dans les paroles et dans la mélodie. Cette chanson a été notée par Jean Dumas sur la fiche n°894
informateur :Soulier, Marie  ; enquêteur :Dumas, Jean
Mans
JD_a073_08 0894 Le vin dit à la rivière.mp3
(+ 1)
archives sonores
Oh papillon volage
Cette chanson répond à la précédente dans l'ordre de l'enquête, en tant que seconde version. Celle-ci ne présente que deux couplets, l'informatrice étant réticente à chanter, mais on constate que la mélodie et les paroles diffèrent légèrement de la version de Virginie Granouillet. Cette chanson a été notée par Jean Dumas sur la fiche n°888
informateur :Soulier, Marie  ; enquêteur :Dumas, Jean
Mans
JD_a073_02 0888 Oh papillon volage.mp3
(+ 1)
archives sonores
À la table d’un boulanger
Cette chanson raconte à la fois l'amour d'un jeune homme boulanger pour une fille de vigneron, ainsi que les maladresses de sa déclaration qui sont fatales à leur relation. Le statut social est vécu ici comme un obstacle à l'amour. La mélodie de cette version ainsi que son interprétation sont particulièrement belles. Cette chanson a été notée par Jean Dumas sur la fiche n°896
informateur :Granouillet, Virginie  ; enquêteur :Dumas, Jean
Mans
JD_a073_11 0896 À la table d’un boulanger.mp3
(+ 1)
archives sonores
Si la bell’ mais si s’en va
Cette chanson est proposée ici en morceaux selon la mémoire de l'informatrice. Le propos raconte l'histoire d'une jeune fille apprêtée qui s'en va séduire un ermite. Cette chanson a été notée par Jean Dumas sur la fiche n°895
informateur :Granouillet, Virginie  ; enquêteur :Dumas, Jean
Mans
JD_a073_10 0895 Si la bell’ mais si s’en va.mp3
(+ 1)
archives sonores
Voici l’eau qui n’en dit au vin
Cette chanson est encore un dialogue et une dispute, mais cette fois entre l'eau et le vin, chacun prétendant être meilleur que l'autre pour l'homme. Cette chanson a été notée par Jean Dumas sur la fiche n°893
informateur :Granouillet, Virginie  ; enquêteur :Dumas, Jean
Mans
JD_a073_07 0893 Voici l’eau qui n’en dit au vin.mp3
(+ 1)
archives sonores
Au jardin de mon père
Il s'agit d'une chanson à refrain, dont les couplets et le refrain sont parfaitement indépendants et non liés entre eux par le sens. Ce phénomène est assez courant dans la chanson traditionnelle. Cette chanson a été notée par Jean Dumas sur la fiche n°892
informateur :Granouillet, Virginie  ; enquêteur :Dumas, Jean
Mans
JD_a073_06 0892 Au jardin de mon père.mp3
(+ 1)
archives sonores
Nous sommes six cents mille hommes
Cette chanson peu répandue, racontant un combat naval, est ici très incomplète, avec seulement deux couplets correspondant au début de la chanson. Cette chanson a été notée par Jean Dumas sur la fiche n°891
informateur :Granouillet, Virginie  ; enquêteur :Dumas, Jean
Mans
JD_a073_05 0891 Nous sommes six cents mille hommes.mp3
(+ 1)
archives sonores
Bien de bonjour mon aimable bergère
Cette chanson bilingue est très connue dans tout le Massif Central, et fait apparaître un dialogue bilingue, en français et en occitan opposant un homme de la haute société à une fille du peuple qui le ridiculise. L'interprétation fait ressortir l'espièglerie de la fille, la chanteuse rit en chantant. Pourtant, la mélodie, l'ornementation, les notes tenues sont réalisés avec art et subtilité. Cette chanson a été notée par Jean Dumas sur la fiche n°890
informateur :Granouillet, Virginie  ; enquêteur :Dumas, Jean
Mans
JD_a073_04 0890 Bien de bonjour mon aimable bergère.mp3
(+ 1)
archives sonores
Oh papillon volage
Cette chanson est assez bien connue dans l'Emblavez et met en scène une dispute entre deux amants. La particularité de cette chanson est d'avoir un texte relativement stable alors que les mélodies sont souvent différentes d'une version à l'autre. Virginie Granouillet a l'art et la manière de faire ressortir le propos par le traitement mélodique d'une part (la modalité particulière suscite l'écoute de l'auditoire) et par un phrasé à la fois libre et sous-tendu par une cadence sous-jacente. Cette chanson a été notée par Jean Dumas sur la fiche n°887
informateur :Granouillet, Virginie  ; enquêteur :Dumas, Jean
Mans
JD_a073_01 0887 Oh papillon volage.mp3
(+ 1)