Recherche


OAI

Fonds régions

Document : périodique, article
n° inventaire Mpo 4258
Titre Donner à réfléchir la solidarité via la photographie: une expérience pédagogique auprès d’étudiant-e-s se destinant aux métiers de l’éducation, de l’enseignement, du travail social ou de la promotion de la santé
Commentaire Donner à réfléchir la solidarité via la photographie à des étudiant-e-s se destinant aux métiers de l’éducation, de l’enseignement, du travail social ou de la promotion de la santé La solidarité est un concept qui doit être abordé en tenant compte de ses différentes dimensions et de ses divers aspects.La solidarité peut en effet prendre place à plusieurs échelles (locale, régionale, nationale, internationale) et mobiliser tant des liens personnels (familiaux, de voisinage, au travail, etc.) qu’impersonnels (protection sociale étatique, mutualisation des risques individuels et collectifs par l’assurance, etc.) ; elle peut procéder des individus, de l’État, des associations (suivant le principe de subsidiarité de l’action publique), des entreprises (responsabilité sociale des entreprises), des syndicats, etc. ; elle peut enfin être pensée comme interdépendance ou être animée par un esprit palliatif (Servet, 2010). Comment dès lors amener des étudiant-e-s se destinant aux métiers de l’éducation, de l’enseignement, du travail social ou de la promotion de la santé, des métiers tous concernés – quoiqu’à des degrés divers et sous des formes différentes – par la question de la solidarité, à appréhender empiriquement ce concept et à le penser ? Leur faire mettre en image la solidarité ne pourrait-il pas constituer une modalité permettant de la donner à voir et de l’examiner ? Il s’agirait ainsi de les amener à réfléchir la solidarité et à y réfléchir. Dans le cadre d’un cours de méthodologie de recherche intitulé "Enquête de terrain : mise en mots et en images", dispensé en présentiel et en e-learning aux étudiant-e-s de 3ème année de la Licence Sciences et Métiers de l’Éducation et de la Formation (SMEF) à l’Université de Lille 3, il est demandé aux étudiant-e-s de photographier des "faits" (événements, situations, activités, pratiques, etc.) de solidarité, puis de procéder à un choix parmi les photographies et de constituer une série ou un regroupement thématique de quelques-unes d’entre elles, et enfin d’expliciter leur démarche et de rendre compte de ce que montrent ces photographies via le commentaire de chacune d’elles ou un commentaire général de la série ; ces photographies doivent préalablement être présentées, expliquées et discutées collectivement dans le cours. La démarche proposée aux étudiant-e-s relève ici de la mise en œuvre d’une sociologie avec et par les images, où celles-ci sont complétées par le texte pour générer un degré élevé de compréhension (La Rocca, 2007a), mais aussi de la photographie réflexive (Maresca et Meyer, 2013). En leur demandant de produire, de sélectionner et de commenter des photographies de "faits" de solidarité, il s’agit de les amener à faire émerger du "remarquable" à propos de ces faits, en saisissant ce qu’il y a de particulier sur fond de généralité, et ce en vertu de la valeur indiciaire et du principe d’isomorphisme de l’image photographique (Piette, 2007) ; il s’agit de permettre aux étudiant-e-s de faire ressortir le sens caché de ces "faits" de solidarité via leur monstration par l’image (La Rocca, 2007b). Le texte accompagnant chaque série ou regroupement thématique de photographies (commentaire particulier de chacune ou commentaire général de la série) contribue à cela, mais il doit aussi permettre aux étudiant-e-s d’expliciter la manière dont ont successivement procédé la production et la sélection des photographies de "faits" de solidarité et donc leurs rapports à ceux-ci (Piette, 1992). L’exercice de sociologie visuelle qui leur est proposé vise donc à développer, chez des étudiant-e-s se destinant aux métiers de l’éducation, de l’enseignement, du travail social ou de la promotion de la santé, un regard réflexif et auto-réflexif sur la solidarité telle qu’elle se manifeste à leurs yeux. Il se situe dans le prolongement d’une précédente expérience d’initiation à la sociologie visuelle auprès de futurs formateurs d’adultes en vue d’accroitre leur réflexivité (Bourdet, 2015). Dans notre communication, après en avoir explicité les fondements, nous exposerons et analyserons le déroulement de cette réflexion, au double sens du terme, de et sur la solidarité.
Responsabilité - Intervenant auteur :Bourdet, Dany
Editeur Association Internationale pour la Formation, la Recherche et l'Intervention Sociale
Lieu d'édition Besançon
Date de parution 07/07/17
Affichage notice visiteur
Corpus Veille Scientifique
Fonds Fonds Maison du patrimoine oral de Bourgogne
Lieu(x) de consultation https://aifris.eu/09ressources/clt_fiche.php?id_article=4664
Niveau de consultation Diffusion publique non commerciale
Ecouter - Voir Document en ligne
Documents liés article (pdf)
Documents numériques liés


cv4664_1031.pdfcv4664_1031.pdf