Recherche


Fonds régions

   Normandie

   Bourgogne

   Limousin

   Auvergne

   Languedoc
Document : archives sonores
Affichage notice identifié
n° inventaire CMTRA CMDA017
Titre Entretien avec André Laurent, de la confrérie des Amis Bressans
Commentaire André Laurent est président de la confrérie des Amis Bressans à Saint-Étienne-du-Bois. Il décrit une confrérie conviviale, « pas tout à fait comme les autres », attachant peu d’importance à l’apparat et à la hiérarchie entre les membres.
Responsabilité - Intervenant enquêteur :Chavanon, Isabelle  ; informateur :Laurent, André
Date enregistrement-création 3 déc. 1991
Lieu enregistrement-création Saint-Étienne-du-bois
Ecouter - Voir Document en ligne
Documents liés Fichier sonore
Descripteurs Confrérie- maïs
Genre du document témoignage thématique
Lieux cités Saint-Étienne-du-bois; Bourg-en-Bresse; Bresse
Sommaire CMDA017_1 [00 :00 :00] Isabelle Chavanon se présente et son travail et les confréries de la région. Commentaires sur l’appellation « confrérie ». Histoire de la confrérie des Amis Bressans, créée 20 ans avant l’entretien et du maïs, symbole de la prospérité bressane et emblème de la confrérie : « dans l’esprit du Bressan, ce n’est pas une plante quelconque ». [00 :05 :42] André Laurent parle du vieillissement des membres de la confrérie et du problème du renouvellement : « Ça durera ce que ça durera ». Description des intronisations, lors d’un diner. A l’inverse d’autres confréries, les Amis Bressans n’ont pas instauré de hiérarchie entre les membres, qui sont tous des « chevaliers » : « On est pour une société égalitaire ». [00 :12 :56] Description du repas, du menu, des invitations. [00 :18 :47] Pour André Laurent, les Amis Bressans défendent des valeurs de la Bresse et la plupart des membres promeuvent le terroir. Tous les membres font partie de nombreuses sociétés : chorale, fanfare, tennis de table, boules, ébaudis sport… [00 :21 :27] L’informateur constate que la confrérie n’intéresse pas beaucoup de jeunes. Il estime qu’ils sont moins attachés au terroir, au pays : « on se dépayse, maintenant ». Commentaires sur la pratique du patois, utilisé dans les cérémonies. [00 :25 :10] Il parle des autres confréries du département, avec lesquelles les Amis Bressans sont en contact ou dont il est membre. [00 :26 :54] CMDA017_2 [00 :00 :00] L’entretien aborde la question du budget de l’association, limité par rapport à d’autres : « Il y a des confréries qui sont riches, qui ont de l’apparat. Nous pas ». [00 :01 :48] Pour André Laurent, la confrérie des Amis Bressans joue surtout un rôle de perpétuation des traditions gastronomiques et de promotion de la Bresse. [00 :03 :26] Il insiste sur le fait que la confrérie n’a pas de produit particulier à « vendre », mais est engagée dans une promotion de la Bresse sous toutes ses formes. La devise : « joie, hospitalité, bonne chaire ». Commentaires sur les motivations des intronisés. [00 :05 :54] Isabelle Chavanon demande les statuts, des contacts de membres et des objets pour l’exposition au musée de la Bresse : photos, médailles, diplômes… [00 :10 :16] André Laurent parle de la gaude, crêpe de maïs traditionnellement consommé à la revole, pour la fin des travaux agricoles. Ce produit est investi par la confrérie car il a une signification et une inscription dans le terroir et l’histoire locale. [00 :12 :26] Commentaires divers : les chapitres, le prix des intronisations dans d’autres confréries plus prestigieuses... [00 :16 :12]
Fonds Fonds "Confréries Alimentaires dans l'Ain"
Nature du document enquête
Département Ain
Niveau de consultation Diffusion publique non commerciale
Durée 00:43:08
Qualité moyen
Documents numériques liés


CDMA017_1.mp3CDMA017_1.mp3

CDMA017_2.mp3CDMA017_2.mp3