Recherche


Fonds régions

   Normandie

   Bourgogne

   Limousin

   Auvergne

   Languedoc
Document : archives sonores
Affichage notice visiteur
n° inventaire CMTRA FRAC069266_11AV00107
Titre Rencontre avec Florent Marciau, joueur de djembé
Commentaire Florent souhaite devenir Djembé Fola. Il a appris la pratique de son instrument par l’immersion dans la culture d'Afrique de l'Ouest, lors de son voyage au Burkina alors qu’il était adolescent, et grâce, aujourd’hui, à la communauté africaine présente à Lyon.
Responsabilité - Intervenant informateur :Marciau, Florent  ; enquêteur :Jouve-Villard, Laura
Date enregistrement-création 1 févr. 2016
Lieu enregistrement-création Villeurbanne
Ecouter - Voir Document en ligne
Documents liés Fichier sonore
Descripteurs djembé- Afrique- percussions- récit de vie- griot- Burkina Faso- Côte d'Ivoire
Langue mandingue; français
Genre du document récit de vie ; morceau instrumental ; chant
Instrument djembé
Sommaire [00:00:00] Les premières approches difficiles de la pratique de la batterie. [00:01:40] La rencontre définitive avec le djembé s’est faite par l’introduction du directeur de la colonie dans la quelle il passait des vacances en Ardèche. Pour lui c’était comme la batterie mais sans les frustrations: il n’y avait pas d’obligation de passer par l’écriture ou la lecture pour jouer. Ce qui était sollicité était avant tout l’écoute et la mémoire. [00:02:52] Adolescent, il tombe sur un groupe d’africains et regarde leurs spectacles de rue. C’est le déclic. [00:03:20] Sa mère le sait passionné et le pousse à aller en Afrique. Florent a alors 16 ans. Ses contacts l’orientent vers le Burkina. [00:05:45] Récit d’une première nuit difficile à Ouagadougou. [00:06:45] L’initiation à la vie africaine : une aventure très intéressante. En arrivant en Afrique Florent se rend compte que, malgré ses deux années de cours en MJC, ses connaissances du Burkina via ses amis en France, il lui reste encore tout à apprendre [00:09:57] L’accueil dans une famille de griots de Ouagadougou et les apports essentiels des connaissances de l’un des musiciens de cette famille: voyageur, connaisseur de l’Occident, il avait une pédagogie adaptée. [00:11:05] Anecdotes sur les aprioris qu’il avait avant de voir l’Afrique. [00:13:20] Ce qu’il a appris en Afrique sur le djembé, grâce à ce premier voyage. Mais à cette période il n’a pas encore eu l’occasion de voir des fêtes, la musique jouée dans un contexte social et traditionnel. [00:14:35] Ce premier voyage a eu lieu en 2002, quand Florent revient en France il est bien décidé à vraiment s’investir dans la musique. C’est avec le musicien Bamba Aboubaka, sa référence, son maître en tambours, qu’il apprend en France. Il s’est rendu chez lui, en Côté d’Ivoire, et c’est lors de ce voyage qu’il goute vraiment à la pratique musicale dans son contexte social. Durant les fêtes de village il observe à quel point la musique fait ciment et est une source d’énergie collective. [00:16:55] Il a perçu la musique autrement : comme orientée vers la danse. Alors qu’avant il recherchait plutôt la virtuosité, se concentrait sur la seule recherche musicale technique et esthétique. Le contexte de la fête a donné une nouvelle dimension à sa pratique. [00:18:05] Sur le développement de son association en France: les stages de percussion, de danses… Et le développement de projets autour de l’Afrique de l’Ouest Francophone. Le travail effectué en France se poursuit sur le sol ivoirien et inversement. Pour Florent il s’agit désormais, plus que de se perfectionner, de valoriser cette musique en France (qui a un lien historique très fort avec l’Afrique de l’Ouest). [00:21:50] Quelques précision sur les termes : griots, mandingues, djelli… On ne peut pas devenir griot, on l’est par hérédité. [00:24:20] Son « maître » lui transmet bien plus que la musique : l’expérience de la vie, la connaissance de l’humain, l’évolution. Tout cet apprentissage l’a conduit à se marier à la manière africaine. Aujourd’hui il fait presque parti de la communauté. [00:28:40] Son objectif est de devenir djembé fola: son rôle est d’animer une fête avec son djembé et de gérer une équipe de musiciens percussionnistes. [00:30:31] En Afrique il pense qu’il ne pourrait pas être djembé fola: il lui manque la langue, beaucoup de chansons, et la connaissance des différents pas de danse à accompagner en tant que soliste. Depuis la France ce n’est pas le même cas de figure, et il joue souvent pour des chorégraphies préparées. [00:31:30] En Afrique tout est codifié: en fonction des villages dans lesquels le musicien se rend, les danseurs peuvent attendre une note plutôt qu’un autre et peuvent être très peu indulgents s’ils n’ont pas cette note. [00:31:55] En France l’adaptation se joue plutôt au niveau du contexte : salles de spectacle, cours, stage de danse, etc. Les répertoires peuvent être très différents d’une ville à une autre, notamment au niveau des rythmes. Mais en Europe on n’est pas en capacité de connaître un répertoire entier propre à un village africain, c’est trop vaste. Il faut déjà s’adapter à des danseurs originaires de pays africains différents et donc de pratiques culturelles variées : entre les mandingues, les beté… les pas, et donc les musiques, sont différentes. [00:33:25] Aujourd’hui il est contraint de laisser un peu de côté l’idée de devenir djembé fola en Afrique. Pour l’instant il se concentre sur la transmission en France. Pour lui, l’enjeu futur de la transmission en France est d’essayer de toujours être plus pointus, justes, honnêtes, de faire des ponts entre les différentes cultures. Lui, souhaite éveiller un intérêt, puis l’entretenir et dès que possible passer la main à son maitre africain, partir en Afrique pour aller voir sur place comment ça se passe. Il ne souhaite pas créer sa propre école mais continuer à se former. Fichier "djembé et voix.mp3" : Interprétation de musique maldingue Fichier "N'boni et voix.mp3" : Interprétation de musique maldingue
Fonds Musiques migrantes de Villeurbanne
Nature du document enquête
Département Rhône
Aire culturelle Afrique
Niveau de consultation Diffusion publique non commerciale
Durée 00:38:02
Qualité très bon
Documents numériques liés


11AV00107.mp311AV00107.mp3

Djembé et voix.mp3Djembé et voix.mp3

N'goni et voix.mp3N'goni et voix.mp3