Recherche


Fonds régions

   Normandie

   Bourgogne

   Limousin

   Auvergne

   Languedoc
Document : archives sonores
Affichage notice visiteur
n° inventaire CMTRA FRAC069266_11AV0079
Titre Chansons traditionnelles d'Anatolie (Saz et voix) : Rencontre avec Osman Adiguzel
Commentaire Musicien et compositeur originaire d'Anatolie, Osman Adiguzel interprète trois chansons accompagné de son Saz et nous raconte son parcours, dans sa langue natale.
Responsabilité - Intervenant informateur :Osman, Adiguzel  ; enquêteur :Barbet, Péroline
Park, Yeon Sue
Date enregistrement-création 1 janv. 2011
Lieu enregistrement-création Vaulx-en-Velin
Ecouter - Voir Document en ligne
Documents liés Fichier sonore
Descripteurs saz- migration- Turquie- Anatolie
Langue turc
Genre du document chanson-musique ; chant
Sommaire 11AV0079_01 [00:00:00] Le lieu de rencontre est également le lieu de travail des interlocuteurs. Le soir ils se retrouvent parfois jusqu'à des heures très tardives. [00:02:14] Il interprète une première chanson à la voix et au saz. [00:13:20] C'est une musique traditionnelle pour danser, du répertoire d'Anatolie (türk halk müzi?i). Elle est destinée aux soirées, souvent aux mariages. L'interprète donne aujourd’hui des cours sur Lyon. vingt ans auparavant il animait divers évènements en Turquie. En France, il fait désormais quelques soirées pour présenter les musiques turques, par exemple, la veille de l'enregistrement, il donnait un concert dans un restaurant turc du 8ième arrondissement de Lyon. [00:17:00] En tant que communiste, il refusait le régime turc, ce qui semble lui avoir posé des problèmes pour obtenir des papiers. Lorsqu'il est arrivé en France il s'est d'abord installé à Macon où il a donné quelques concerts. Puis il est arrivé à Lyon. Aujourd’hui son passeport vert l'oblige à ne pas rester plus de trois mois sur le sol français. Il est donc contraint de faire des allers et retours en Turquie. Là bas, il était professeur d'économie au lycée, il en a également été le directeur. Il est aujourd'hui retraité. Ses trois fils ont fait l'Université et sont toujours en Turquie. Il pense à une chanson d'amour, qu'il n'a pas écrite mais qu'il aime interpréter. [00:20:00] Interprétation de la chanson d'amour. Il dit être souvent ému lorsqu'il l'interprète. Cette musique lui remémore son premier amour, à qui il aimait chanter cette chanson. Les paroles sont très romantiques : un homme supplie une femme de venir vers lui. Il pense que cette chanson a 200 ans environ. 11AV0079_02 [00:00:00] Il interprète une berceuse. [00:03:50] Cette chanson n'est pas spécialement pour les enfants, elle se chante également dans les soirées, donc pour les adultes. C'est une chanson très triste. Son auteur est anonyme. En Anatolie le répertoire est très vaste mais il est fréquent qu'on ne connaisse pas le nom des compositeurs. Les chansons qu'il chante sont souvent très connues mais anonymes. [00:08:50] Il explique avoir chanté pour toutes les religions malgré le fait qu'il soit athée. C'est pour lui un signe de respect et de volonté de paix. [00:12:30] Il interprète une musique qui célèbre l'amour pour une femme et pour une mère. Pour lui, cet air est d'une grande tristesse mais reflète une réalité vécue.
Fonds Musiques migrantes de Villeurbanne
Nature du document enquête
Département Rhône (69)
Aire culturelle Turquie
Niveau de consultation Diffusion publique non commerciale
Durée 00:47:61
Qualité bon
Documents numériques liés


11AV0079_01.mp311AV0079_01.mp3

11AV0079_02.mp311AV0079_02.mp3