Recherche


Fonds régions

   Normandie

   Bourgogne

   Limousin

   Auvergne

   Languedoc
Document : archives sonores
Affichage notice visiteur
n° inventaire CMTRA FRAC069266_11AV0058
Titre Chansons populaires du Vietnam : rencontre avec Ngô Phat Kim
Commentaire Kim Phat n'est pas musicienne professionnelle, mais elle le dit « Je chante comme je respire » depuis qu’elle son enfance, avec ses soeurs, et son père qui était également doué au chant. Ses parents ne voulaient pas qu’elle devienne musicienne. En arrivant en France, elle s’intéresse beaucoup aux musiques traditionnelles et populaires vietnamiennes. Elle nous parle de différents styles de musiques au Nord, Centre et Sud de Vietnam.
Responsabilité - Intervenant enquêteur :Park, Yeon Sue  ; informateur :Kim Phat, Ngô
Date enregistrement-création 20 avr. 2011
Lieu enregistrement-création Villeurbanne
Ecouter - Voir Document en ligne
Documents liés Fichier sonore
Descripteurs Vietnam
Langue vietnamien
Genre du document chant ; récit de vie ; témoignage thématique
Lieux cités Vietnam
Sommaire [00:00:00] Son activité au Club Rhône-Mékong est de chanter, souvent des musiques traditionnelles, dans le groupe artistique du club. Elle commence à être intéressée aux musiques traditionnelles vietnamiennes en venant en France. Elle les écoutaient au vietnam mais ne les a jamais chanté. Le groupe est composé de chanteurs et musiciens amateurs qui jouent entre eux ou parfois au UGVA (Union Générale des Vietnamiens). [00:03:20] La musique traditionnelle et populaire vietnamienne varie selon les régions, on peut clairement distinguer les différences entre accents. [00:03:34] Chant : Bèo Dat Mây Trôr : Chanson du nord, accent du nord du Vietnam. [00:04:20] Explication : ils s'agit d'une plante qui vie dans l'eau qui pousse partout. Les paroles signifient le "sort des femmes". Cette chanson peut se chanter n'importe où en Vietnam. [00:10:17] Chanson du centre de Vietnam. [00:11:25] Explication : Chansons populaires de Huê. Nom d'une ville du centre de Vietnam, qui est l'ancienne capitale de Vietnam. La musique du Centre correspond à la musique de Huê. [00:13:47] Musique de sa ville natale Danan dont l'accent est encore différent. [00:16:47 ] Commentaires autour d'une berceuse. [00:19:15] Commentaires sur les accents : il existe différents accents musicaux comme il existe différents accents régionaux. Ce n'est pas le cas dans la musique moderne, mais dans la musique populaire, on entend les accents clairement dans les chansons. [00:22:23] Chanson populaire du Sud (elle frappe sur la table pour s'accompagner en rythme). Les gens du sud sont plus ouverts, c'est à dire leur musique est très vivante et est le reflet de ses peuples. [00:23:30] Explication de la chanson : sur un couple d'amoureux. [00:25:00] L'apprentissage des chansons : quand elle était petite, sa mère la lui chantait souvent. Au Vietnam, sa propre culture ne lui intéressait pas beaucoup, aujourd'hui elle chante les chansons populaires vietnamiennes en France pour garder ses racines et tisser des liens. [00:29:00] Souvenir de sa jeunesse et des fête de famille : anecdotes. [00:37:40] La Transmission à ses enfants: ses deux filles sont néés au Vietnam, la petite avait 10 ans quand elle est venue en France. Kim Phat et son mari ne transmettent pas forcément la musique traditionnelle vietnamienne car selon elle l'intérêt dans l'art vient avec la volonté. Les deux filles sont fières de leurs parents lorsqu'ils chantent la musique vietnamienne lors des fêtes communautaires.
Fonds Musiques migrantes de Villeurbanne
Aire culturelle Vietnam; Rhône (69)
Niveau de consultation Diffusion publique non commerciale
Durée 00:38:52
Qualité bon
Documents numériques liés


11AV0058.mp311AV0058.mp3