Recherche


OAI

Fonds régions

Document : archives sonores
Affichage notice visiteur
n° inventaire CMTRA FRAC069266_11AV0025
Titre Chants de Côte d'Ivoire : rencontre avec Faty Bakayoko
Commentaire Faty Bakayoko est originaire du Nord de la Côte d'Ivoire, elle a grandit à Abidjan. Arrivée en France en 2002, elle s'est intéressée aux musiques de son village d'origine par l'intermédiaire de son oncle, lui-même chanteur. A Abidjan, elle a réalisé deux albums et des spectacles.
Responsabilité - Intervenant enquêteur :Barbet, Péroline  ; informateur :Bakayoko, Faty
Date enregistrement-création 29 nov. 2009
Lieu enregistrement-création Villeurbanne
Ecouter - Voir Document en ligne
Documents liés Fichier sonore
Descripteurs musique ivoirienne- yéyé- bali- Worodougou- Côte d'Ivoire
Langue français
Genre du document chant ; récit de vie
Sommaire [00:00:00] Faty Bakayoko nous explique son parcours musical. [00:05:40 ] Les compositions musicales de Faty Bakayoko touchent des thématiques de la vie: l'hypocrisie, la méchanceté, l'amour, les difficultés de la vie. Commentaires sur la musique du Nord (région de Worodougou) et l'adaptation "moderne" qu'elle en fait. Commentaires sur les chants traditionnels du répertoire tels que le timo, le yéyé et le bali. [00:10:48] L'apprentissage de la musique s'est fait grâce à son oncle, chanteur et spécialiste du répertoire bali. Il a initié Faty à ce répertoire quand elle était enfant. Son père, également passionné de musique, faisait écouter à ses enfants les musiques du village enregistrées sur des cassettes. Détails sur la vie musicale de son village, où ne sont joués que des percussions (djembé) et des chants. Faty Bakayoko a intégré la batterie, la guitare et le piano au répertoire traditionnel tout en gardant le rythme et la langue. Elle explique quelles ont été les influences musicales qu'elle a reçues, à Abidjan et au village. [00:17:27] Faty Bakayoko interprète un chant yéyé a cappella dont les paroles signifient: "Si tu fais rien, tu n'auras rien, si tu veux réussir, il faut bouger, il faut aussi te battre". Ces chansons se chantent toujours à deux, un voix basse et une voix aigüe. [00:18:50] Elle interprète un autre chant bali a cappella: "Il y a trop de haine dans le monde entier, les gens se battent pour rien, le gens ne s'aiment pas". Le bali est une musique qui touche un jeune public, joué pour les faire danser (l'accompagnement est toujours acoustique). [00:21:00] Commentaires sur la géographie culturelle du Worodougou.
Fonds Musiques migrantes de Villeurbanne
Nature du document enquête
Département Rhône
Aire culturelle France; Côte d'Ivoire
Niveau de consultation Diffusion publique non commerciale
Durée 00:23:44
Qualité bon
Documents numériques liés


11AV00025.mp311AV00025.mp3 (16 Mo)


Atention : Bloc Affichage notice éditoriale sans paramètre aloId