Recherche


Fonds régions

Document : archives sonores
Affichage notice visiteur
Titre Enquête auprès d'un chanteur de La Renaudie 1
Commentaire Il s'agit d'une enquête menée chez le chanteur, à propos de sa pratique de la musique et du chant, de son répertoire et des musiciens du pays. Le répertoire est plutôt axé, à la demande de l'enquêteur, sur ce qui semble être la spécialité de Jean Chabosy, à savoir le chant à danser, et les chants de circonstance (chants de noces, de quêtes, etc...). La force de son interprétation réside dans sa capacité à se départir des paroles, mais d'en tirer des sons, en utilisant la voix à la manière d'un instrument. En ce qui concerne le chant à danser, sa technique de tralala est pour le moins exceptionnelle en termes de cadence, de dynamique et d'invention rythmique. chansons en formes brèves destinées à la danse ou à des rites AM_a001_01 La menam ben 'quela paura nòvia [nous la menons bien cette pauvre mariée] - discussion Marche de noces au chant. Dans cette enquête, Jean Chabozy chante deux fois cette marche de noces. AM_a001_02 Valse de Château - Paysage musical chant à danser. Cette valse est connue également en version instrumentale en Artense sous le titre: Valse de la Chasse (ou simplement La chasse) et : Tu lo li tendras, en Limousin. La spécificité de Jean Chabozy est le changement de tonalité entre les deux parties, vraisemblablement héritée de Château lui-même qui devait la jouer comme ça. On remarquera la qualité du choix des onomatopées utilisées à la place des paroles mettant bien en avant le rythme de la danse. AM_a001_03 La borreia d'auvernha - Per bien la dansar [La bourrée d'Auvergne - Pour bien la danser] Chant à danser. L'enchaînement de ces deux bourrées montre comment fonctionne la mémoire du chanteur : par analogie. Un motif mélodique ou alors un bout des paroles permettent à Jean Chabozy de passer d'un morceau à l'autre par un élément commun. Cela suggère qu'il devait avoir l'habitude de chanter en bal et d'enchaîner de manière spontanée plusieurs morceaux différents correspondant à un même type de danse. Ici, le motif commun semble être le mot "dançar" (danser), présent dans le texte des deux bourrées. AM_a001_04 discussion : les airs de Château Discussion avec le collecteur portant sur le répertoire de Château, violoneux qui fut un des modèles de Jean Chabozy. AM_a001_05 Per dansar 'be 'quelas dròllas - discussion sur le rhume chant à danser. Cette polka a été également trouvée dans le canton d'Ardes-sur-Couze aurpès de Mme Fauret par Jean-Claude Rieu en 1994, sous le titre : L'Abiru. Les paroles chantées par Jean Chabozy ne sont que fragmentaires, il chante la seconde partie au tralala. AM_a001_06 Quò es vès Compains - Ieu n'ai cinq sòus [C'est vers Compains - Je n'ai que cinq sous] chant à danser. Il s'agit d'une suite de deux bourrées. Jean Chabosy les enchaîne du fait de la parenté des deux mélodies sur la première partie. Une bourrée en appelle une autre, que ce soit grâce à un motif mélodique ou à un thème commun. AM_a001_07 Para ton jau [Surveille ton coq] chant à danser : bourrée ; elle est très intéressante du point de vue de la structure en trois parties et de la dynamique des paroles, en phase avec le rythme de la danse. C'est au chant que ce morceau prend toute sa valeur. AM_a001_08 Ai vist lo lop - Para lo lop [J'ai vu le loup - Fais attention au loup] Chant à danser : ces deux bourrées très connues sont enchaînées par l'intermédiaire d'un mot : "lop" (loup). Jean Chabosy a cette habitude d'enchaîner deux couplets différents qui ont un thème en commun. Ainsi, une nouvelle histoire se dessine grâce au rapprochement de deux petites histoires qui, à priori, n'ont pas de lien. D'autres chanteurs utilisent cette façon de faire avec des chants narratifs. Cela montre la souplesse du répertoire traditionnel : un même personnage se retrouve d'une chanson à l'autre dans une situation-cliché différente. Le maniement des situations-clichés et des personnages récurrents permet d'inventer de nouvelles choses, ce qui est le propre de la tradition, d'inventer sans cesse à partir de ce qui est déjà fait. AM_a001_09 La volià bicar la montanharda [Je veux la baiser la montagnarde] Chant à danser suivi d'une explication. Cette bourrée est connue en Artense et a été recueillie prncipalement dans la musique de violon. Elle apparaît au répertoire de certains chanteurs, mais souvent au tralala (à cause des paroles trop licencieuses?). Jean Chabosy nous donne les paroles avec quelques réticences cependant, en oscillant entre mots réellement prononcés et onomatopées utilisant les voyelles des véritables paroles mais avec d'autres consonnes. Cette particularité du chant à danser chez Jean Chabosy montre deux choses : - que le passage au tralala se fait par la transformation progressive des paroles en onomatopées, - et que les mots sont utilisés (quelque soit le sens du texte) pour leurs qualités sonores et surtout rythmiques. Cela fait penser inévitablement au rap et à d'autres façon d'utiliser musicalement des mots (turlute au Québec, mouth music en Irlande, écosse et Angleterre, etc..). AM_a001_10 Mimosette chant à danser suivi d'une discussion sur la mémoire et d'un témoignage sur Jean-François Chassaing. Cette chanson a été chantée par Georgette Plana (années 1940? puis 1960) interprétée ici en marche. Le répertoire de Georgette Plana a alimenté celui du genre musette, repris avec autant d'intérêt par les chanteurs traditionnels que les bourrées et autres chansons de tradition orale proprement dite. L'accompagnement aux pieds, ainsi que les relances vocales remplacent ici le rôle de l'orchestre dans l'enregistrement original de G. Plana. Jean Chabosy adapte toujours chaque chanson à sa manière de faire, quelle qu'en soit l'origine. AM_a001_11 Si tu sens que ça te fais du bien Chant à danser. Cette valse est chantée au tralala, avec des onomatopées imitant le violon (tralilali de lali....) et d'autres à travers lesquelles on devine les paroles. Ce morceau ne comprend ici qu'une partie, composée d'une seule phrase reprise deux fois, la deuxième fois avec une fin conclusive. Les variations s'expliquent par le changement de paroles ("frotte ton ventre" répété de vient "contre le mien" à la fin de la seconde phrase). Cette mélodie est empruntée à une autre valse connue. AM_a001_12 témoignage sur la pratique du chant, sur la cousine chanteuse et sur les musiciens du pays AM_a001_13 Quand on danse en cadence Ce chant à danser, vraisemblablement emprunté au répertoire musette, est chanté en mazurka. "D'ailleurs, ça l'dit" affirme jean Chabosy, mais il se trompe, les paroles citent "java" et non "mazurka". La confusion de ces deux danses, toutes les deux sur des rythmes apparentés, est assez courante dans ce coin de l'Auvergne et pour cette génération de musiciens. Les mazurkas, pourtant assez rapides, sont souvent des javas. AM_a001_14 T'as bu bonhomme Chant à danser suivi d'une discussion sur l'apprentissage du chant et sur son père qui était également chanteur de bourrées. Cette mazurka bien connue : c'est une version du "Plai Joanèta" connu également sous le titre "La Varsovienne" ou "La valsovienne". AM_a001_15 Creve de set [Je crève de soif] chant à danser. Cette bourrée est chantée au tralala dans un style rappelant fortement le jeu de violon. L'aspect dynamique (relances et transitions) est fortement marqué. AM_a001_16 [sans titre] chant à danser : bourrée AM_a001_17 témpoignage sur la pratique du chant - Derrière chez nous témoignage et chant à danser : bourrée AM_a001_18 Quand la trompette sonnera chant de quête : réveillez Quand la trompette sonnera l’ange du ciel en descendra (bis) Dira levez-vous morts, oh de la terre, oh de la terre, Dira levez-vous morts, oh de la terre prenez vos corps Ceux qui seront dans les enfers crieront comme des malheureux (bis) Le temps passé n’est plus, oh mon Dieu, oh mon Dieu Le temps passé n’est plus, nous le verrons jamais plus Dieu nous avait toujours promis de nous donner son paradis (bis) Si nous le servions bien et vivons et vivons Si nous le servions bien et vivons en bons chrétiens AM_a001_19 Réveillez, réveillez chant de quête : réveillez Réveillez, réveillez car voici l’heure (bis) Un dieu pour nos péchés il faut qu’il meure (bis) Ce grand dieu tout puissant s’est laissé prendre (bis) Comme un petit enfant sans se défendre (bis) Ils l’ont pris l’ont mené devant Pilate (bis) Pilate l’a pas jugé Dieu est son maître (bis) Ils l’ont pris l’ont mené devant Caïphe (bis) Caïphe l’a bien jugé il faut qu’il meure (bis) Ils l’ont pris l’ont mené à la croix blanche (bis) Et là l’ont couronné d’épines blanches (bis) AM_a001_20 Jésus s'habille en pauvre - évocation de la demande des œufs lors des réveillez chant de quête : réveillez de la période de Pâques. Jésus s’habille en pauvre / l’aumône va chercher À la porte d’un richard[e] / fait's-moi la charité (bis) Que veux-tu que j'te donne / j'n’ai rien pour te donner (bis) Le pain qui est sur la table / fait's-moi la charité (bis) Le pain qui est sur la table / j’ai des chiens pour le manger (bis) Les chiens m’apport'nt des lièvres / toi tu n'm’apportes rien (bis) À la porte d’un pauvre / fait's-moi la charité (bis) Rentrez rentrez le brave / ma soup' vous mangerez (bis) Tout en rentrant le pauvre / fit une clar[e]té (bis) Clarté de vos aumônes / que vous m’avez données (bis) Tota fulha qu’es secha / torna pas reverdir Tota ama qu’es damnada / vai pas en Paradis AM_a001_21 discussion sur la Saint-Jean, le Mai et les Noël AM_a001_22 Tandis que toute la Terre est à lui chant de Noël AM_a001_23 Mardis Gras ne t'en vas pas chant de carnaval AM_a001_24 Coiffa te bien [coiffe-toi bien] chant à danser : bourrée. Après avoir chanté une fois le morceau avec les paroles, le chanteur le relance au tralala en multipliant la découpe rythmique et en accentuant la cadence. Coiffa te bian Margarita ma mia Coiffa te bian Que benliau te maridarian I a ben longtemps Que me sei bian coiffada N'empaicha pas Que me maride pas [traduction] Coiffe toi bien Marguerite, mon amie Coiffe toi bien Car ils vont peut-être te marier Il y a bien longtemps Que je me suis bien coiffée Cela n'empêche pas Que je ne me marie pas AM_a001_25 E quand las purnas son maduras [et quand les poires sont mûres] chant à danser : bourrée AM_a001_26 Les cinq noisettes chant à danser : bourrée. Il s'agit d'une version entièrement au tralala AM_a001_27 Sur les riants côteaux chant à danser : valse AM_a001_28 La menam ben 'quela paura nòvia [nous la menons bien cette pauvre mariée] chant de noces : marche. La menam ben 'quela paura nòvia La menam ben que pura tant E la menam pas luènh d'aici La menam ben dins Lemosin
Responsabilité - Intervenant chanteur :Chabosy, Jean  ; enquêteur :Dubreuil, José
Date enregistrement-création 2 mars 1989
Lieu enregistrement-création Tauves; Larodde; La Renaudie
Ecouter - Voir Document en ligne
Documents liés AM_a001_01 La menam ben 'quela paura nòvia ; AM_a001_02 Valse de Château - Paysage musical ; AM_a001_03 La borreia d'auvernha - Per bien la dansar ; AM_a001_04 discussion : les airs de Château ; AM_a001_05 Per dansar 'be 'quelas dròllas ; AM_a001_06 Quò es vès Compains - Ieu n'ai cinq sòus ; AM_a001_07 Para ton jau ; AM_a001_08 Ai vist lo lop - Para lo lop ; AM_a001_09 La volià bicar la montanharda ; AM_a001_10 Mimosette ; AM_a001_11 Si tu sens que ça te fais du bien ; AM_a001_12 témoignage sur la pratique du chant ; AM_a001_13 Quand on danse en cadence ; AM_a001_14 T'as bu bonhomme ; AM_a001_15 Creve de set ; AM_a001_16 [bourrée sans titre] ; AM_a001_17 témpoignage sur la pratique du chant - Derrière chez nous ; AM_a001_18 Quand la trompette sonnera ; AM_a001_19 Réveillez, réveillez ; AM_a001_20 Jésus s'habille en pauvre ; AM_a001_21 discussion sur la Saint-Jean, le Mai et les Noël ; AM_a001_22 Tandis que toute la Terre est à lui ; AM_a001_23 Mardis Gras ne t'en vas pas ; AM_a001_24 Coiffa te bien ; AM_a001_25 E quand las purnas son maduras ; AM_a001_26 Les cinq noisettes ; AM_a001_27 Sur les riants côteaux ; AM_a001_28 La menam ben 'quela paura nòvia
Descripteurs musique traditionnelle- musique vocale- musique de bal- musique de la veillée- musique et chanson de noces- musique rituelle- musique de rue- chanteur traditionnel- rite- chant à danser- musique modale- musiciens- chanson populaire- chant et musique de quête- chant de noël
Danse mazurka; polka; scottish; valse; marche; bourrée à 3 tps
Langue occitan; dialecte auvergnat; français
Commentaires sur la langue Il s'agit d'un parler occitan septentrional
Genre du document chant ; récit de vie ; témoignage thématique
Dates et périodes citées noël; mi-Carême
Corpus Musique, musiciens et anecdotes du canton de Tauves (fonds AMTA)
Voir aussi Enquête auprès d'un chanteur de La Renaudie 2
Nature du document enquête
Département Puy-de-Dôme
Aire culturelle Artense
Niveau de consultation Libre à la consultation et à la copie
Durée 00 :50 :19
Qualité bon
Lieu(x) de consultation Agence des Musiques des Territoires en Auvergne
Cote 0002
Documents numériques liés


AM_a001_01.mp3AM_a001_01.mp3 (531 Ko)

AM_a001_02.mp3AM_a001_02.mp3 (4 Mo)

AM_a001_03.mp3AM_a001_03.mp3 (372 Ko)

AM_a001_04.mp3AM_a001_04.mp3 (844 Ko)

AM_a001_05.mp3AM_a001_05.mp3 (975 Ko)

AM_a001_06.mp3AM_a001_06.mp3 (860 Ko)

AM_a001_07.mp3AM_a001_07.mp3 (975 Ko)

AM_a001_08.mp3AM_a001_08.mp3 (506 Ko)

AM_a001_09.mp3AM_a001_09.mp3 (1 Mo)

AM_a001_11.mp3AM_a001_11.mp3 (772 Ko)

AM_a001_12.mp3AM_a001_12.mp3 (3 Mo)

AM_a001_13.mp3AM_a001_13.mp3 (1 Mo)

AM_a001_14.mp3AM_a001_14.mp3 (1 Mo)

AM_a001_15.mp3AM_a001_15.mp3 (753 Ko)

AM_a001_16.mp3AM_a001_16.mp3 (231 Ko)

AM_a001_17.mp3AM_a001_17.mp3 (947 Ko)

AM_a001_18.mp3AM_a001_18.mp3 (866 Ko)

AM_a001_19.mp3AM_a001_19.mp3 (2 Mo)

AM_a001_20.mp3AM_a001_20.mp3 (1 Mo)

AM_a001_21.mp3AM_a001_21.mp3 (2 Mo)

AM_a001_22.mp3AM_a001_22.mp3 (1 Mo)

AM_a001_23.mp3AM_a001_23.mp3 (733 Ko)

AM_a001_24.mp3AM_a001_24.mp3 (1 Mo)

AM_a001_25.mp3AM_a001_25.mp3 (614 Ko)

AM_a001_26.mp3AM_a001_26.mp3 (589 Ko)

AM_a001_27.mp3AM_a001_27.mp3 (554 Ko)

AM_a001_28.mp3AM_a001_28.mp3 (746 Ko)

AM_a001_10.mp3AM_a001_10.mp3 (3 Mo)

Voir aussi (affichage des 200 premiers enregistrements liés)