Recherche

Type de documents


Page : 1 / 3
archives sonores
Bourrée "de Meuzac"
Ce sont à nouveau les anciens qui dansent. "Il faut un qui mène un qui suit.". Un menait (autrefois) au sifflet. Les filles tournaient toutes seules. "Et quand ça tapait, même 15 types, vous n'entendiez qu'un coup de pied". La poussière sautait. Un d'eux a dansé la bourrée au plan d'eau de Meuzac. A été applaudi.... Anecdotes pas très claires.
enquêteur :Rouvet, Philippe  ; informateur :Chabassier, René
Meilhards Le Mazaud
LIMF0050_20.mp3
archives sonores
Bourrée : Coifa-te bian
Le musicien joue "Coifa-te bian" et les collecteurs essaient sans doute la Carrada de Meilhards?. "Ah vous y êtes arrivés quand même?" mais le musicien essaie de leur expliquer pourquoi ça n'allait pas. Il semble en fait, expliquer une "Bourrée de Meuzac" qui ne se ferait qu'à deux couples ? (pas sûr). Explications relatives à "La Buissonnière". Les hommes devaient tourner autour de filles différentes. Il semble qu'il ne s'agisse pas de la même chose que la danse appelée "Charbonada" par le musicien. La ronde. "Tu avais une pleine chambre mais tu n'entendais qu'un coup de pieds.... Les filles ne tapaient pas".
enquêteur :Rouvet, Philippe  ; informateur :Chabassier, René
Meilhards Le Mazaud
LIMF0050_19.mp3
archives sonores
Commentaires."La Charbonada"
Explications sur la bourrée buissonnière. En ligne droite.. Se croisaient au milieu... Le musicien joue en dansant, semble-t-il. Plusieurs discussions s'entrecroisent, ensuite, à propos d'accordéonistes, en particulier. Delaunay de Brive (pour Dedenis ?).Mazières, de Chamberet, qui est mort.
enquêteur :Rouvet, Philippe  ; informateur :Chabassier, René
Meilhards Le Mazaud
LIMF0050_18.mp3
archives sonores
Commentaires
Le musicien avait 9 ans quand il la jouait. (Cf. LIMF0050_16). Elle doit dater de 1902 ou 1903. Que danser, La Carrada de Meilhards (dont ils disaient en LIMF0050_03 que c'était une "bourrée ronde") ou La Croisée de Meuzac ? La bourrée de Meilhards, c'est"Coifa-te bian". La bourrée buissonnière, c'était "?" (air de "Vai te lavar charbonada", mais avec d'autres paroles). Cf.LIMF0050_12 LIMF0050_18 LIMF0050_19
enquêteur :Rouvet, Philippe  ; informateur :Chabassier, René
Meilhards Le Mazaud
LIMF0050_17.mp3
archives sonores
La fermeture éclair
Un des danseurs présents commence à chanter "C'était la fille d'un fermier" et le musicien enchaîne sur une autre valse, dont il ne donne pas le nom, mais qui a été collectée par ailleurs ("La fermeture éclair", chanson de "Maurissou" de Benayes)
enquêteur :Rouvet, Philippe  ; informateur :Chabassier, René
Meilhards Le Mazaud
LIMF0050_16.mp3
archives sonores
Commentaires divers
"Venez boire un peu, vous sauterez mieux après." "Il faudrait danser une fois par semaine?"."Et cette bourrée buissonnière ?"
enquêteur :Rouvet, Philippe  ; informateur :Chabassier, René
Meilhards Le Mazaud
LIMF0050_15.mp3
archives sonores
La Parisienne
Le morceau n'est joué qu'une fois. Le musicien s'interrompt pour signaler aux danseurs qu'ils se trompent : dansent la bourrée alors qu'il leur a joué La Parisienne.
enquêteur :Rouvet, Philippe  ; informateur :Chabassier, René
Meilhards Le Mazaud
LIMF0050_14.mp3
archives sonores
Commentaires divers
Fragment chanté "On est heureux comme des poissons dans l'eau"?Et La Parisienne ?
enquêteur :Rouvet, Philippe  ; informateur :Chabassier, René
Meilhards Le Mazaud
LIMF0050_13.mp3
archives sonores
Bourrée : "La Charbonada"
"La bourrée de Chaumeil, on la fait avec deux filles et deux garçons". Paroles chantonnées : Vai te lavar charbonada, vai te lavar dins lo prat
enquêteur :Rouvet, Philippe  ; informateur :Chabassier, René
Meilhards Le Mazaud
LIMF0050_12.mp3
archives sonores
Essais de danse sur la Bourrée "de Meuzac"
Ça ne va toujours pas. (Cf. LIMF0050_10). Problème des filles.
enquêteur :Rouvet, Philippe  ; informateur :Chabassier, René
Meilhards Le Mazaud
LIMF0050_11.mp3