Recherche


Fonds régions

   Normandie

   Bourgogne

   Limousin

   Auvergne

   Languedoc
Document : archives sonores
Affichage notice visiteur
n° inventaire CMTRA 1AV215
Titre Témoignage du propriétaire de la pâtisserie Bettant à Villeurbanne
Commentaire François Bettant est la troisième génération de propriétaire d'une fameuse pâtisserie de Villeurbanne. Il parle dans cet entretien de l'histoire de l'entreprise familiale et du quartier des Gratte-Ciel.
Responsabilité - Intervenant enquêteur :Saillard, Antoine  ; informateur :Bettant, François
Date enregistrement-création 12 avr. 2019
Lieu enregistrement-création Villeurbanne
Ecouter - Voir Document en ligne
Documents liés Fichier sonore ; Fichier sonore
Descripteurs commerce- travail
Lieu latitude 45.7607576
Lieu longitude 4.891956
Langue français
Genre du document témoignage thématique
Lieux cités Gratte-Ciel
Sommaire 1AV215_1 [00 :00 :00] Présentation François Bettant est né en 1959 et exploite l’affaire familiale depuis 1981. Histoire du commerce : son grand-père a quitté la Savoie pour travailler en région parisienne avant de s’installer à Lyon, d’abord à Vaise puis à Gratte-Ciel en 1935. Description du quartier dans les années 1930, dans un quartier en devenir. Pendant la guerre, les immeubles se sont garnis d’une nouvelle population, composée pour beaucoup de Juifs. [00 :03 :28] Transmission Au départ, l’entreprise était une pâtisserie-chocolaterie-glacier jusqu’en 1981 où François Bettant a commencé à gérer la boulangerie attenante. C’est une histoire familiale : son fils continue dans le métier, à Miami. Lui-même ne souhaitait pas, au départ de sa vie professionnelle, reprendre le commerce de ses parents. Il avait déjà essayé de travailler dans l’immobilier, connaissait le métier mais n’avait pas la formation professionnelle. Commentaire sur son attachement aux Gratte-Ciel, dans lesquels son histoire familiale est ancrée [00 :08 :25] Enfance à la pâtisserie Étant enfant, il aidait au laboratoire et en boutique pendant les vacances scolaires. Il y a appris la valeur du travail, du sacrifice... Ses propres enfants n’ont pas fait la même chose pendant les vacances, il ne voulait pas les orienter. Finalement, les 3 enfants sont désormais liés au projet familial. [00 :10 :52] Evolutions du quartier Les grands-parents de François habitaient au dessus de la boutique, ses parents aussi, et lui aussi pendant 5-6 ans. « On n’y a pas que travaillé, on y a aussi vécu ». Quartier très dynamique, mixte, concentré, calme. Population d’origine, juive, très fidèle à la pâtisserie. Plus récemment, depuis une dizaine d’année, arrivée d’une population de primo-accédant, « bobos trentenaires » avec de nouvelles habitudes de consommation. [00 :16 :47] Produits Les employés de François Bettant continuent à faire des produits « simples et de qualité », fidèles aux habitudes des clients et aux recettes de son grand-père. Commentaires sur la transmission des recettes depuis son grand-père. [00 :18 :54] Origine des produits Attention à se fournir auprès de fournisseurs locaux, de s’extraire de l’industrie agroalimentaire. [00 :20 :36] Les commerces au Gratte-Ciel Il revient sur la création en 2009 d’une structure de management de centre ville avec plusieurs commerçants du quartier Gratte-Ciel. Commentaires sur le rôle des commerces de proximité dans le quartier et sur la volonté de préserver un noyau de commerces indépendants contre les grandes franchises. [00 :25 :27] 1AV215_2 [00 :00 :00] Le métier Il se définit comme « animateur ». Ce sont ses employés qui ont les compétences professionnelles. Ce qu’il fait : animer l’équipe, leur partager l’histoire familiale, au sein du quartier être moteur pour les autres commerçants. Parle de l’évolution de son métier depuis 40 ans : au départ exclusivement dans la production, puis son métier s’est orienté vers la gestion d’entreprise. Les liens avec la clientèle s’est renforcé. [00 :05 :27] Journée de travail Décrit sa journée de travail surtout dévolue au travail administratif. Commentaires sur l’équipe et les jours d’ouverture. [00 :08 :45] Les autres boutiques François Bettant parle de trois autres boutiques qu’il a ouvert à Villeurbanne, avant de les céder en 2017. Il a eu une mauvaise expérience au Tonkin. Coupure de l’enregistrement. [00 :10 :08] 1AV215_3 [00 :00 :00] Les quartiers de Villeurbanne La discussion reprend sur le Tonkin, quartier populaire dans lequel il était difficile de travailler selon François Bettant. Commentaires sur les différents quartiers, Gratte-Ciel central et autres quartiers qui se sentent délaissés. Il n’a pas le sentiment que c’est une volonté de la municipalité, mais que l’émergence des Gratte Ciel est due au dynamisme des commerces notamment. [00 :03 :30] Comportements de consommation François Bettant livre quelques analyses sur les comportements de consommation dans le quartier des Gratte-Ciel : la forte demande pendant les vacances scolaires car les habitants partent moins ou moins loin, la réussite de la piétonisation de la rue, la vente d’entremets... [00 :07 :18] Le secteur commercial Commentaires généraux sur l’évolution du commerce. Il ne se sent pas menacé par les difficultés du commerce. [00 :09 :09] Les perspectives Parle de l’agrandissement des Gratte-Ciel de l’arrivée prochaine du tramway. Il parle plus spécifiquement des perspectives pour son entreprise, qu’il ne voudrait pas céder. [00 :11 :11] 1AV215_4 [00 :00 :00] Photos François Bettant montre des photos du commerce à différentes époques, et livre des souvenirs et des commentaires sur l’histoire de la pâtisserie et de sa famille. [00 :09 :53] FIN
Fonds Fonds "Quelle mémoire !"
Corpus Commerces à Villeurbanne
Nature du document enquête
Département Rhône
Durée 00:56:38
Qualité bon
Documents numériques liés


1AV215_1.mp31AV215_1.mp3

1AV215_4.mp31AV215_4.mp3

1AV215_2.mp31AV215_2.mp3

1AV215_3.mp31AV215_3.mp3