Recherche


OAI

Fonds régions

Document : archives sonores
Affichage notice visiteur
n° inventaire CMTRA 1AV150
Titre Récits de vie de Pierre Tauron et Sylviane Pizot, deux mémoires villeurbannaises
Commentaire Pierre Tauron et Sylviane Pizot, retraités, racontent leur jeunesse à Villeurbanne, leurs souvenirs de l'occupation allemande et leurs trajectoires respectives.
Responsabilité - Intervenant enquêteur :Mathias, Cécile  ; informateur :Pizot, Sylviane  ; informateur :Tauron, Pierre
Date enregistrement-création 1 janv. 2014
Lieu enregistrement-création Villeurbanne
Ecouter - Voir Document en ligne
Documents liés Fichier sonore
Descripteurs vie quotidienne- Résistance- pratique religieuse
Langue français
Genre du document récit de vie
Lieux cités Croix-Rousse; Hôpital de la Charité; Eglise Sainte Thérèse; Théâtre de Villeurbanne; cinéma le Family; cinéma le Fantasio; cinéma Ciné Cité; Parc de la Tête d'Or; café Berthet
Noms cités Boursier, François; Raillar, Lucette
Sommaire 1AV150_1 [00:00:00] Enfance de Sylviane Pizot et souvenirs de guerre Sylviane Pizot raconte ses souvenirs d'école et de catéchisme à Villeurbanne. Pendant la guerre, elle vivait dans un petit appartement avec sa mère qui s'occupait des enfants et son père qui travaillait à l'imprimerie du Progrès. [00:04:37] Famille et logement de Pierre Tauron Pierre Tauron évoque ensuite le logement que sa famille occupait alors qu'il était enfant, non loin de celui de Sylviane. [00:09:58] Scolarité et premier travail de Pierre Tauron Pierre Tauron revient sur sa scolarité à l'école libre Sainte Thérèse. Il a 14 ans quand la guerre est déclaré, quitte l'école et commence à travailler à l'usine. [00:13:30] Pratiques religieuses Les deux amis ont de très bons souvenirs de l'abbé Boursier: son engagement dans la construction de l'église Sainte Thérèse, son aura à Villeurbanne. Ils se rappellent la vieille chapelle et leurs communions. [00:20:54] La Guerre de 1939-1945 Retour sur la période de la guerre, avec en toile de fond la figure de François Boursier. Pierre Tauron a participé à la résistance, en faisant passer des armes. Après la libération de Lyon, il s'engage et passe deux ans en Indochine. [00:26:11] Vie quotidienne à Villeurbanne Parlent des loisirs malgré les difficultés financières: le théâtre, le cinéma, les balades au parc. Ils reviennent avec nostalgie sur les sociabilités de quartier, selon eux disparues. 1AV150_2 [00:00:00] Les jardins Ils se souviennent des jardins ouvriers de la rue Hippolyte Kahn, des potagers et de la pêche dans le canal de Jonage. [00:04:07] Les loisirs Après la messe, leurs pères allaient boire un verre et jouer aux boules dans les cafés. Il se rappellent les bals, le patronage les jeudis, les kermesses et la vogue.[ 00:10:29] Souvenirs de l'occupation La discussion repart sur l'abbé Boursier, dont Pierre Tauron a cherché le délateur après son arrestation. Il revient sur la rafle du 1er mars 1943, à laquelle il a échappé de peu, et sur le soulèvement de Villeurbanne d'août 1944. [00:17:10] Leurs vies d'adultes Pierre et Sylviane reviennent ensuite sur leurs vies familiales et leurs déménagements, ainsi que sur les changements observés autour de la rue Hippolyte Kahn. [00:26:43] La famille de Pierre Tauron Pierre Tauron parle ensuite de sa famille, autour de plusieurs décès survenus en 1952. Sylviane Pizot évoque rapidement ses enfants.
Fonds Fonds "Quelle mémoire !"
Corpus Vie locale
Nature du document enquête
Département Rhône
Niveau de consultation Diffusion publique non commerciale
Durée 01:06:08
Qualité bon
Documents numériques liés


1AV150_1.mp31AV150_1.mp3 (17 Mo)

1AV150_2.mp31AV150_2.mp3 (20 Mo)


Atention : Bloc Affichage notice éditoriale sans paramètre aloId